Les bases de la communication positive

Définition de la communication positive

Adopter une communication positive c’est décider d’améliorer son rapport aux autres. Elle permet d’apaiser nos discussions, nos échanges que ce soit dans notre vie personnelle ou professionnelle. Les quiproquos, les tensions, les relations conflictuelles, autant d’éléments qui vont venir ternir nos conversations et desservir l’essence même de la communication : établir une relation.

la communication positive développe les relations

Une communication réussie est un formidable outil de motivation, de fidélisation, d’innovation… Ne nous privons pas de ces formidables richesses que sont les idées des autres, leurs avis, leurs sentiments.

La communication positive est un allié de taille qui vous servira en permanence. Dans certains domaines, il est même conseillé d’utiliser ce type de communication avec :

collègues-de-travail

Ses collègues de travail

recruteur

Des recruteurs

client

Des clients

cubes-enfants

Les enfants

coeur

Dans son couple

Voici 7 principes simples de communication positive
que vous pouvez appliquer :

Distinguer les émotions lors des échanges

Nos discussions sont toutes rythmées par nos émotions, ce sont elles qui font vivre nos propos et leurs donnent de l’impact. Par conséquent, notre joie, notre chagrin, notre colère ou notre amour se transmettent à l’interlocuteur avec qui nous parlons et c’est normal. Pour communiquer de manière positive, il est important de distinguer et travailler sur ses émotions négatives. Non pas qu’il faille les rejeter, il est meilleur d’apprendre à les définir pour les reformuler de manière positive.

Ce principe de distinction des émotions fonctionne dans les deux sens, la personne qui écoute est aussi amenée à définir les émotions du locuteur pour mieux les comprendre et améliorer l’échange. De la sorte, cela vous permettra aussi d’engager le dialogue pour essayer de comprendre ce que ressent la personne en face de vous.

Par exemple, “Tu sembles triste, est-ce que tout va bien ?” sera bien mieux apprécié que “Encore à faire la tête, souris un peu !” .

Faire preuve d’empathie avec l’interlocuteur

L’empathie est un aspect important d’une bonne communication. Elle vous sera très utile !

Lorsque vous conversez, n’hésitez pas à utiliser votre intelligence émotionnelle en éprouvant de l’empathie. Le but n’est pas d’analyser ce que dit la personne en face de vous mais plutôt de montrer que vous la comprenez.

De cette manière, votre interlocuteur se sentira plus à l’aise et vous aurez installé un climat de confiance tout au long de la discussion.

L’empathie passe par l’observation de la communication non-verbale, du vocabulaire, de l’intensité du discours, etc. C’est un atout majeur de la communication positive, vous comprendrez vraiment ce que ressent votre partenaire et ça vous évitera d’avoir des propos maladroits à son égard.

Identifier ce que nous cherchons à travers une conversation

Étudiez les raisons pour lesquelles vous entamez une conversation avec quelqu’un, si ces dernières ne sont pas positives alors la communication ne le sera pas non plus.

Il est important de déterminer ses intentions lorsqu’on prend la parole, cela va permettre de définir nos besoins et de les évoquer avec notre interlocuteur. Même si nos intentions ne sont pas positives, le fait de s’en rendre compte et d’en parler va nous aider à les rendre positives.

Adopter une approche bienveillante et positive lors des échanges

Réguler ses pensées négatives afin d’adopter une réelle approche positive dans la communication est essentiel. Il ne s’agit ni de nier ses peurs et ses inquiétudes, ni de tourner le dos à la réalité ; il est tout à fait naturel que notre esprit s’adonne parfois à des pensées négatives. Pour autant, il est possible de réguler ses pensées, de les accepter et de les transformer. Il s’agit ici de reformuler intérieurement nos idées, d’une manière plus ajustée, avant de les communiquer. Une communication positive ainsi qu’une bonne expression de ses pensées permettent incontestablement de limiter les conflits. Alors prenez le temps d’observer, de mettre les bons mots sur vos ressentis, et ce de manière claire et bienveillante.

L’assertivité, c’est la faculté de faire passer un message convictionnel, mais avec bienveillance. Autrement dit, c’est la capacité d’exprimer un message “difficile” sans agressivité. De pair avec la bienveillance, ces deux notions sont primordiales dans la communication positive. Pour développer ces compétences, vous essayez, premièrement, de faire preuve d’honnêteté et d’intégrité.

Savoir dissocier un individu de son comportement

La communication positive est un bon moyen d’exprimer un désaccord sans offenser la personne en face de soi. Pour cela, il est important de bien formuler ses propos, ses reproches ou ses opinions.

Nous faisons tous des erreurs mais en aucun cas ces dernières nous définissent. Peut-être que vous avons été dur avec quelqu’un à un moment précis, pour autant, cela ne fait pas de vous quelqu’un de mauvais. La communication positive passe par cette distinction entre une personne et son comportement à un moment précis.

Ainsi, au lieu de dire “tu es irrespectueux”, préférez “Je ne t’ai pas trouvé très correct lors de la dernière réunion”. La personne concernée pourra réfléchir à ses actes plutôt que de remettre en question sa personne tout entière.

Écouter et prendre son temps

La communication est définie par la parole mais aussi (et surtout) l’écoute. Prêtez vraiment attention à ce que vous dit votre interlocuteur, saisissez toutes ses idées et ses réflexions. En écoutant activement, vous aurez plus de facilité à poursuivre la conversation de manière intelligible. Vos réponses auront du sens et feront avancer la conversation.

Prendre son temps est très utile pour écouter, mais aussi pour prendre la parole ! Nos émotions se ressentent dans ce que nous disons et répliquer précipitamment n’est pas forcément la bonne solution pour une communication positive.

Si vous n’êtes pas d’accord avec ce que vous dit votre patron et que ça vous met en colère, il serait inapproprié de lui répondre violemment et précipitamment. Prenez votre temps, et réfléchissez à la manière dont vous allez lui faire comprendre que vous n’êtes pas d’accord.

Utiliser des outils pour faire passer efficacement un message de manière positive

Pleins d’outils sont à votre disposition pour en apprendre plus sur la communication positive. Vous pouvez consulter la page du tableau de communication positive, des erreurs à ne pas faire au travail et bien d’autres encore !

En savoir plus…

Découvrez notre contenu avec les émotions au travail et les citations positives !

Définition de la communication positive

Distinguer les émotions

Faire preuve d’empathie

Identifier ce que nous cherchons à travers une conversation

Adopter une approche bienveillante et positive

Savoir dissocier un individu de son comportement

Écouter et prendre son temps

Utiliser des outils